Modifications récentes

ouverture des schémas directeurs informatiques publics aux Logiciels Libre : le rôle des administrations, l’aide des élus.

Traductions de l'article :

En Bref

Intervenant(s) :Ville de Vandoeuvre : Pierre Rousselot, Adjoint aux Finances Valérie Cablé, Conseillère Municipale, déléguée à la communication et aux TIC Olivier Simon, directeur général des Services
Type d'événement :Conférence
Niveau :Débutant
Date :Jeudi 3 juillet 2008
Horaire :09h45
Durée :45 minutes
Langue :Français
Lieu :02 - IUFM

Le choix innovant de promouvoir et proposer des logiciels libres démontre dans les administration un engagement dans le sens du rééquilibrage du parc logiciel, entre les solutions propriétaires et les solutions libres, modifiables et échangeables.

Cette volonté politique, qui fait souvent défaut, est pleinement justifiée.

D’un point de vue industriel, elle est justifiée par la couverture fonctionnelle compétitive des Logiciels Libres, et par leurs modèles économiques d’industrialisation et de maintenance comme l’OSSA (Open Source Software Assistance) permettant de maîtriser les risques en bénéficiant de l’innovation. Elle constitue également une opportunité de coûts d’acquisition plus faibles.

Du point de vue de la pérennité de l’investissement public, elle est justifiée par la plus longue durée de vie des solutions basées sur des codes sources ouverts. Ces solutions sont en effet capables, notamment par la commande publique, d’émuler et d’entretenir des communautés d’utilisateurs et d’intégrateurs, garantissant ainsi une structuration du marché par la demande et non pas une orientation de l’usage par l’offre.

D’un point de vue de la maîtrise des formats enfin, elle serait justifiée par le besoin d’indépendance de l’administration dans la maitrise des documents qu’elle émet ou qu’elle permet de produire, pour que l’information publique respecte des normes ouvertes, intéropérables et durables, dans le respect de son devoir d’indépendance.

Un projet municipal doit ingérer profondément cette dimension, comme cela a été le cas de l’écologie. Le choix des Logiciels Libres est aussi légitimement politique que celui des couloirs de bus ou des logements sociaux.

Avec les témoignages de la Mairie de Vandoeuvre : Pierre Rousselot, Adjoint aux finances, Valérie Cablé, Conseillère Municipale, déléguée à la communication et aux TIC, Olivier Simon, directeur général des Services