Modifications récentes

Maths et Logiciels Libres à La Réunion

Traductions de l'article :

En Bref

Intervenant(s) :Nathalie Carrié
Type d'événement :Conférence
Niveau :Débutant
Date :Mercredi 2 juillet 2008
Horaire :11h00
Durée :45 minutes
Langue :Français
Lieu :CDDP

La conférencière

Nathalie Carrié est enseignante en mathématiques au Lycée Antoine Roussin, à La Réunion. Elle présentera ses pratiques d’utilisation des logiciels libres en classe. Plus de renseignements sur son site web ... . Nathalie est membre d’OFSET .

Résumé

« J’ai un réel engagement envers les logiciels libres dans l’Éducation depuis des années, puisque les logiciels libres dans l’enseignement représentent un moyen pour nos élèves d’accéder à des logiciels gratuits qu’ils apprennent à manipuler au lycée et qu’ils peuvent ensuite avoir chez eux légalement pour continuer à les utiliser. »

« Je me suis récemment beaucoup investie dans le réseau du lycée et ai choisi le système Linux Ubuntu comme étant une excellente alternative libre pour résoudre nos énormes problèmes de virus dans notre établissement scolaire. Je me suis surtout chargée de préparer le parc des machines pour les Travaux Personnels Encadrés et pour les Maths. Je présenterai mon choix de logiciels libres pour nos machines de Maths qui tournent sous Ubuntu. J’essaierai d’illustrer ce choix par de nombreux exemples concrets d’utilisation en classe. »

Mon Choix de Logiciels libres pour les Mathématiques au lycée

La liste ci-dessous provient d’une carte mentale réalisée à l’aide de FreeMind , que vous pouvez consulter au format Flash/Gnash [1]

Document statique : une des présentations possibles, au format PDF. Notez qu’en utilisant la carte mentale , plusieurs parcours sont possibles.

Notes

[1] Flash est un logiciel propriétaire dont le lecteur est distribué gratuitement par la compagnie Adobe. Gnash est un lecteur sous licence libre, qui fait partie du projet GNU. Si vous utilisez Firefox et son greffon Gnash, la carte mentale fonctionne parfaitement (autorisez l’ouverture des popups proposés par le site de Nathalie Carrié).

[2] La licence de Scilab n’était pas libre au sens où nous l’entendons couramment jusqu’à mai 2008 à cause de quelques restrictions à son usage commercial. . C’est maintenant le cas avec la version 5.0 qui est placée sous licence CeCILL.