Modifications récentes

Immortaliser des interventions : pourquoi et comment ? Intérêts et outils de la transcription

Traductions de l'article :

En Bref

Intervenant(s) :Sebastien Blondeel
Type d'événement :Conférence
Niveau :Débutant
Date :Samedi 5 juillet 2008
Horaire :11h00
Durée :60 minutes
Langue :Français
Lieu :16 - IUFM

En à peine quelques années, Internet a révolutionné notre relation à la recherche d’informations (posant de nouveaux problèmes). En particulier, les moteurs de recherche d’indexation texte brut renvoient rapidement sur le document qui nous intéresse. Encore faut-il que le texte existe, et c’est l’une des faiblesses des ordinateurs actuels que d’être assez ou très mauvais sur traitement de tout ce qui n’est pas textuel. C’est pourquoi l’effort de transcrire des interventions importantes est souvent rentable et important.

En simplifiant à peine, tout ce qui n’est pas consigné sous forme de texte, n’existe pas et sombre rapidement dans l’oubli. Un enregistrement audio ou vidéo permet de repousser à plus tard le travail, mais n’absout pas l’effort.

C’est aussi par respect pour la cible du message : rarement la bande son ou la vidéo présentent un intérêt (l’orateur n’est pas un artiste interprétant une oeuvre). Au contraire, elles imposent leur rythme et aléas. A contrario, un texte brut se lit facilement en diagonale, on y retrouve facilement des mots-clés, on peut le citer, le mettre en page, l’intégrer à une compilation de textes...

Le groupe de travail transcriptions d’APRIL travaille sur plusieurs axes :
 1 Référencement de gisements de médias présentant un intérêt
 2 Veille et R&D sur les formats et outils libres de rapatriement, lecture et changement de format des supports
 3 Veille et R&D sur les outils facilitant le travail du transcripteur
 4 Transcription, relecture... Plusieurs étapes dans le workflow.
 5 À voir : vérifications intelligentes (orthographe, grammaire) sans trop de faux positifs ou négatifs.

CONCERNE AUSSI :

  • Handicap, Accessibilité, TIC
  • Accès pour tous, éducation

DUREE : 60 minutes

LIENS :

INTERVENANT : Sebastien Blondeel